Simulation


Retour

Comment se passe la rentrée sur le marché immobilier ?

Comment se passe la rentrée sur le marché immobilier ?
Partager

Le marché immobilier ne s’est jamais aussi bien porté. Si l’on en croit les estimations de Meilleurs Agents, environ 1,2 million de transactions seront réalisées cette année. Toujours selon ce spécialiste, cela fera de l’année 2021 « la meilleure année de tous les temps en termes de ventes ».

Des prix en constante croissance

La crise de la Covid a modifié profondément le marché immobilier. La chambre des notaires de France a observé une augmentation substantielle du nombre de transactions dans les zones géographiques éloignées des grandes villes.

À l’échelle nationale, une étude faite par Meilleurs Agents entre le 1ᵉʳ septembre 2020 et le 1ᵉʳ septembre 2021 a mis en évidence une augmentation de 4,9 % en moyenne du prix au mètre carré. Le marché de la maison individuelle est celui qui en a le plus profité.

L’engouement des candidats à la propriété dans le secteur des maisons individuelles a été si important que les prix de ces dernières ont presque augmenté deux fois plus vite que ceux des appartements en un an. On observe ainsi 6 % d'augmentation pour les maisons contre + 3,4 % pour les appartements.

Un engouement continu pour Toulouse

Parmi les lieux à forte attraction, Toulouse continue toujours autant de séduire les acheteurs en raison de ses prix abordables et de son cadre de vie. Selon le réseau d’agences Orpi, Toulouse reste dans le Top 5 des villes les plus recherchées.

Sur le plan national, le taux de crédit extrêmement bas (en moyenne 1,04, quel que soit le type de bien et la durée du crédit) explique en partie la bonne santé du marché immobilier. Mais la situation peut être amenée à changer à partir de 2022 puisque nous assistons à un resserrement des conditions d’octroi des crédits.

En effet, selon les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), les banques devront prendre en considération le coût de l’assurance emprunteur dans le taux d’endettement, qui est maintenant de 35 %, ce qui a pour effet de gonfler l’endettement. Une nouvelle qui mettra peut-être fin à l’accession à la propriété de beaucoup de ménages modestes.

Contactez-nous

Nos Partenaires

Kaufman & Broad
Acantys
Saint-Agne Immobilier
Urbat
Stradim
Green City
LP Promotion
ACP
Carrere
Crédit Agricole
Icade
Vinci
EDIFICO
Groupe Société Générale
Belin L'immobilier